Find thousands of books, manuscripts, visual materials and unpublished archives from our collections, many of them with free online access.

A man dressed in absurd protective clothing against the cholera epidemic. Etching, c. 1832.

Date
1832
  • Pictures
  • Online

Available online

view A man dressed in absurd protective clothing against the cholera epidemic. Etching, c. 1832.

License

Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
You can use this work for any purpose, including commercial uses, without restriction under copyright law. You should also provide attribution to the original work, source and licence.
Creative Commons Attribution (CC BY 4.0) terms and conditions https://creativecommons.org/licenses/by/4.0
Credit: A man dressed in absurd protective clothing against the cholera epidemic. Etching, c. 1832. Credit: Wellcome Collection. Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)

Selected images from this work


About this work

Description

In 1832, there was a devastating cholera epidemic in Paris

Publication/Creation

1832

Physical description

1 print : etching

Lettering

Costume préservatif contre le choléra ...

Publications note

In pp. 116-119 of 'Caricature médicale', A. Weber surveys other prints of this type which appeared with the arrival of the epidemic (Paris : Éditions Hippocrate, 1936)

Reference

Wellcome Library no. 16428i

Lettering note

Lettering continues: Un homme qui veut être à l'abri de la contagion du cholera doit être costumé d'après la description qui suif. D'abord le buste entièrement enveloppé de gomme élastique; pardessus laquelle on appliquera une grande emplâtre de poix, le tout recouvert d'une bande de flanelle de six aunes de longeur. Sur le creux de l'estomac on placera une plaque en cuivre. La poitrine sera préservé par un sac rempli de sable chaud. Autour du cou une double bande remplie de grains de poivre et de genièvre. Les oreilles seront bien bouchées avec deux morceaux de coton imprignés de camphre. Au nez il suspendra un grand flacon rempli de vinaigre des quatre voleurs, et devant la bouche on ajustera une branche d'acorus. Pardessus la bande qui enveloppe le corps, il portera une chemise passée au chlore de chaux, puis une camisolle de coton, et enfin une veste également passée au chlore de chaux. Des pantalons en flanelle, des bas de fils trempés dans le vinaigre, recouvert de bas laine frottes de camphre, puis des semelles creuses en cuivre, constamment remplies d'eau chaude, pardessus lesquelles il mettra des gros souliers. Derrière les molets il est nécessaire de suspendre deux cruchons plein d'eau, puis une grande redingotte, un tissu de laine, et finalement pour recouvrir tout le costume, une ample manteau en toile cirée, et le chapeau pareil. Dans la poche droite de la redigotte il portera une livre de thé de mélisse et une demie livre de racine de gentiane. Dans la poche gauche une livre de racine de coriandre, et une demie livres de feuilles de sauche. Dans la poche de la veste un flacon d'essence de camomille, et dans le gousset un flacon d'ether camphrée. Dans le fond du chapeau une terrine de soupe; dans la main droite un buisson de génévrier, et dans la gouache un arbre d'acacia. Il sera attelé à une charette qu'il trainera avec lui, dans laquelle se trouvérent quinze aunes de flanelle, l'appareil nécessaire pour prendre un bain de vapeur. 10 brosses à friction, 2 pelisses et une chaise percée. La figure sera recouverte d'un masque en pâte, et dans la bouche il aura un quartier de d'acorus, ainsi pourvu et costumé l'on est certain que le cholera. - Vous atteindra le premier.

Languages

  • French



Permanent link